Intoxication - environnement - pollution - métaux lourds - produits chimiques - aluminium - arsenic - cadmium - plomb - mercure - thallium - plaque artérielle - mycoplasmes - BPC - vaccins - pesticides     Intoxication                                                         English


Accueil    Devenir conscient-e    Percevoir la vie    Retrouver son identité    Transcender l'ego    Pleine conscience    Santé parfaite    Guérison véritable    Respiration consciente    Nutrition optimale    Nettoyage du corps    Exercice physique    Toxicité dentaire    Nature    Maîtrise du poids    Métaux lourds    Autres sites    Produits de conscience    Produits de santé

Acidité    Aliments crus    Digestion    Électronique corporelle    Enzymes    Exercices respiratoires    Foie    Flore intestinale    Grand ménage    Immunité    Intoxication    Maladie    Minéraux    Protéines    Radicaux libres    Réduire son poids    Super-aliments    Système nerveux

Amour    Co-création    Détente    Énergie tachyon    Espace-temps    La Source    Paix intérieure    Planète en danger

Liste des produits                                                                                Ajoutez ce site à vos favoris

« Lorsque tous les nœuds du corps sont dénoués, alors, même ici, dans cette vie humaine, le mortel devient immortel. C’est l’enseignement suprême. »

Kathupanishad

Le monde, l'environnement et les sociétés dans lesquelles nous vivons ont rendu la contamination du corps impossible à ignorer. Les contaminants pénètrent dans le corps par l'alimentation, la respiration, l'absorption cutanée et l'exposition quotidienne aux innombrables produits chimiques créés et employés par les humains.

Avec le temps, ces métaux lourds, produits chimiques et résidus, plaque et autres intrus artificiels continuent lentement de s'accumuler. Si les voies naturelles de détoxication du corps (tels le sang, la lymphe et le liquide céphalorachidien) ne peuvent les éliminer aussi rapidement qu'ils entrent dans le corps, l'accumulation peut éventuellement atteindre des niveaux toxiques et dangereux. Certains des contaminants communément rencontrés sont décrits plus bas.

MÉTAUX LOURDS:

Métal Sources Description
Aluminium Antiacides, antisudorifiques, poudres à pâte, cannettes de boissons et d'aliments, aspirine, aliments en conserve, eau de ville, casseroles et ustensiles, cosmétiques, emballages, rouge à lèvres, fonderie de minerai, fromages industriels, etc. Abondant dans l'environnement moderne et toxique en grandes quantités, l'aluminium est surtout absorbé par la peau, les poumons et le tractus intestinal.  La toxicité de l'aluminium semble affecter les os, (causant la fragilité ou l'ostéoporose), les reins, l'estomac et le cerveau.  Les recherches suggèrent qu'il peut aussi contribuer à la maladie d'Alzheimer, le Parkinson, la démence et d'autres troubles neurologiques.
Arsenic Industries chimiques, fumée de  cigarette, eau de consommation, fongicides, viandes et fruits de mer, fonderies de métal, fonderies de minerai, pesticides, air pollué, produits de verre, herbicides, agents de conservation du bois, etc. Extrêmement poison, inodore et incolore, l'arsenic peut pénétrer dans le corps par la bouche, les poumons et la peau.  La toxicité de l'arsenic semble affecter surtout la peau, les poumons et le système gastro-intestinal et peut causer des troubles nerveux, une détérioration de la coordination motrice, des affections respiratoires, des dommages aux reins aussi bien que des cancers de la peau, du foie, de la vessie et des poumons.
Cadmium Pollution de l'air, piles électriques, glaçures de céramique, fumée de cigarette (du fumeur et de l'entourage) eau du robinet et de puits, aliments (si cultivés dans un sol contaminé au cadmium), fongicides, mines, peintures, centrale d'énergie et fonderies, fruits de mer, etc. L'exposition au cadmium peut se faire par inhalation ou l'ingestion dans des lieux ou des situations où des produits de cadmium sont utilisés, manufacturés ou ingérés.  La fumée de cigarette est la source la plus importante pour la toxicité du cadmium qui semble d'abord affecter les poumons, les reins, les os et le système immunitaire.  Elle peut conduire au cancer des poumons, de la prostate, aux maladies de coeur et causer le jaunissement des dents et l'anémie.  Le cadmium semble aussi contribuer aux maladies auto-immunes de la thyroïde.
Plomb Pollution de l'air, munitions, gaz d'échappement, piles électriques, contenants de produits corrosifs, sols contaminés, cosmétiques, fertilisants, aliments (si cultivés dans un sol contaminé au plomb), teintures à cheveux, insecticides, peintures au plomb, glaçures de poterie au plomb, pesticides, soudure, fumée de tabac, eau (si transportée dans des tuyaux de plomb), etc. Le plomb est une neurotoxine naturelle.  Bien que les produits contenant du plomb ( tels que gazoline et peintures domestiques) furent bannis dans les années 70, la contamination existe encore aujourd'hui surtout par l'eau de consommation contaminée, l'air polluée et la vie à l'intérieur ou près d'anciens édifices peints ou de certains secteurs industriels toxiques.  La toxicité du plomb vise surtout le système nerveux, les reins, les os, le coeur et le sang et constitue un plus grand risque pour les bébés, les jeunes enfants et les femmes enceintes.  Elle peut affecter le développement foetal, retarder la croissance et aussi causer les troubles du déficit de l'attention, les troubles d'apprentissage, les problèmes de comportement et d'autres problèmes de développement.
Mercure Pollution de l'air, baromètres, piles électriques, cosmétiques,  amalgames dentaires, poisson d'eau douce (tels que perche et truite), fongicides, insecticides, laxatifs, peintures, pesticides, poisson d'eau salée (tels que thon et espadon), crustacés, eau du robinet et de puits, thermomètres, thermostats, vaccins, etc. Un dangereux poison, le mercure se trouve dans notre environnement sous des formes diverses et aussi dans de nombreux produits domestiques.  Souvent, le mercure imprègne le sol sur lequel nous marchons et on en trouve aussi aujourd'hui comme agent de conservation dans certains vaccins pour enfants.  Le mercure des amalgames dentaires est la principale source d'exposition toxique et, sous forme de vapeurs, compte pour la plus grande part de toutes les expositions (par inhalation).  La toxicité du mercure peut affecter le système nerveux central, les reins et le foie.  Les recherches suggèrent que ce métal lourd contribue aussi à l'autisme et à la sclérose en plaques.
Thallium Appareils à l'infrarouge, appareils de détection optique électriques, aliments (si cultivés dans un sol contaminé au thallium),  cristaux photosensibles, cellules photoélectriques, poison à rat et à fourmis (maintenant retirés), cocaïne contaminée, (ou ce qu'on pense être de la cocaïne), semi-conducteurs, etc. Le thallium est un métal lourd toxique sans fonction biologique connue.  La contamination humaine peut se produire par ingestion orale aussi bien que par la peau ou les poumons, particulièrement lors de l'exposition à la poussière contaminée au thallium provenant des fonderies de plomb et de zinc, des fourneaux de pyrite et de lieux industriels similaires.  La toxicité du thallium affecte surtout le système nerveux et peut conduire à des maladies telles que la calvitie, la dégénérescence des nerfs, l'engourdissement des extrémités et les cataractes.

AUTRES CONTAMINANTS:

Contaminants Sources Description
Plaque artérielle Alimentation (telle que l'ingestion de gras, de cholestérol et de sucre), manque d'exercice, tabagisme, stress, surpoids, etc. C'est une accumulation de matière grasse, de calcium, de débris cellulaires, de tissus conjonctif et d'autres dépôts qui s'accumulent sur les parois internes des artères à cause de divers facteurs.  Le corps construit ces dépôts de plaque pour protéger les parois des artères et cela peut éventuellement conduire au rétrécissement des artères, à un débit sanguin réduit, à une apoplexie et à une crise cardiaque.  La plaque cardiovasculaire et la plaque cérébrovasculaire sont des accumulations dans les artères du coeur et du cerveau respectivement.
Mycoplasmes Personnes infectées (par la toux, les éternuements, etc.), autoreproduction, etc. Ce sont des microorganismes qui vivent dans le sang et les cellules de personnes atteintes de certaines maladies chroniques.  À la fois pathogènes et parasites, les mycoplasmes sont semblables aux bactéries typiques mais sans parois cellulaires solides, faisant en sorte qu'ils peuvent changer de forme facilement, ce qui les rend difficile à identifier et à éradiquer.  Les mycoplasmes sont reconnus pour causer différentes maladies aussi bien par eux-mêmes que comme co-pathogènes.  Ils s'adaptent bien à des conditions changeantes et peuvent se mouvoir partout dans le corps humain, envahissant et se fixant à l'intérieur ou à l'extérieur de leurs cellules hôtes choisies sans les tuer.  Différentes espèces de mycoplasmes ont maintenant été reliées à des maladies comme la pneumonie, la fibromyalgie, le lupus, la maladie d'Alzheimer, le syndrome de fatigue chronique et plusieurs autres.
BPC Air contaminée, nourriture, sol, eau, etc. Ceux-ci comprennent l'important groupe des produits chimiques chlorés liquides et solides qui ne sont plus produits mais qui demeurent en quantité dans l'environnement à cause de leur facilité de s'unir à d'autres molécules et de leurs longues périodes de vie.  Les BPC imprègnent encore l'air, l'eau et le sol de leur lieux de fabrication, d'utilisation, de rejet, de déversement et de fuites.  Dans ces endroits, l'exposition aux BPC peut se faire au contact de la peau, par inhalation et par ingestion d'eau, de poissons et de mammifères marins contaminés.
Résidus de vaccination Immunisation contre la diphtérie, l'hépatite B, l'influenza, l'hémophile de type B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, etc. Des toxines très dommageables peuvent rester dans le corps après que certains vaccins préventifs des maladies infantiles et adultes aient été donnés.  Ces toxines supplémentaires (tels que le thimérosol, une source connue de mercure et une cause probable de l'autisme chez les enfants) peuvent contribuer au fardeau de métaux lourds et conduire à d'autres dangers.
Résidus de pesticides Fruits et légumes locaux et importés (frais, congelés et en conserve) Les fruits et légumes non biologiques peuvent contenir des neurotoxines et des carcinogènes variés laissés par l'utilisation des pesticides.  Consommer de tels produits peut résulter en des niveaux dangereux de résidus chimiques dans le corps.  Les pommes, les poires, les pêches, les courges et les épinards sont parmi les produits ayant les plus hauts taux de pesticides.
Résidus des tracés aériens Avions De nombreuses personnes croient que les substances rejetées des avions en traînées et formant comme des treillis à basse et haute altitudes contiennent des produits chimiques pour contrôler les populations, pour manipuler la température, pour vacciner à grande échelle et pour d'autres programmes gouvernementaux  inconnus ou non prouvés.  ( Les traînées normales par contre sont des raies blanches de vapeur d'eau condensée ressemblant à des nuages qui suivent souvent les avions volant à haute altitude.)  Les analyses de ces traînées ont révélé l'existence d'aluminium, de baryum, d'organismes biologiques, de pathogènes et d'autres contaminants.  L'exposition peut se faire par les particules descendant dans l'air.  On a rapporté des symptômes dus à cette exposition incluant démangeaisons, gorge irritée, yeux qui piquent, crises d'asthme et difficultés respiratoires.

Lorsqu'à la naissance le corps est confronté au monde extérieur, celui-ci, guidé par une disposition génétique héritée des parents, commence à développer des anticorps pour se défendre contre les poisons extérieurs affectant ses systèmes.  Durant la vie, le corps continue de fabriquer des anticorps en réaction à à peu près tout ce qu'il rencontre: nourriture cuite et industrialisée (et ses agents de conservation), produits chimiques toxiques dans l'eau, l'air et dans le sol, autres contaminants environnementaux, médicaments, inoculations, plombages dentaires, partenaires sexuels et autres expositions.
 

À mesure que le corps continue de construire son mur protecteur d'anticorps, le système immunitaire, comme une tasse qu'on remplit graduellement, continue de se remplir au fil des ans alors que le corps n'arrête pas de combattre contre les envahisseurs de l'extérieur, forcé de construire et de maintenir son mur d'anticorps. Éventuellement, le corps ayant combattu trop durement et trop longuement et la "tasse" du système immunitaire ayant atteint son point de saturation et finalement débordé,  l'assaut de la maladie (cancer, sclérose en plaques, syndrome de fatigue chronique, lupus ou quelque autre maladie chronique) est donné. Quelle que soit la maladie, sa création commence lors de la première respiration de la personne sur cette planète et peut souvent être attribuée au bombardement constant du corps durant toute sa vie par les toxines extérieures. On peut graduellement libérer le corps de son accumulation toxique, permettant au système immunitaire de fonctionner plus efficacement et promouvant le futur bien-être du corps.

Signes avertisseurs de la toxicité

Généralement, vous ne devriez pas être conscient des métaux lourds et des autres toxines dangereuses qui saturent votre corps même s'il essaie de vous donner des signes d'avertissement de leur présence (et souvent de leur débordement) grandissante.  Avec le temps, le système immunitaire du corps ne peut plus supporter une si grande saturation par les toxines extérieures et cela culmine souvent dans des symptômes pouvant inclure ceux-ci:

Ces signes sont seulement des signes avertisseurs généraux et cette liste n'est pas exhaustive. Aussi, chez les enfants, l'apparition des symptômes de l'autisme (développement lent, verbalisation difficile, etc.) peut être une indication de la toxicité des métaux lourds. On pense maintenant que l'exposition à certains métaux lourds peut contribuer à l'autisme.

La thérapie de chélation orale nous permet de nous libérer de ces toxines. Ce processus existe à l'état naturel dans le corps et il peut être augmenté par l'apport d'aliments et de produits agissant comme agents chélateurs pour déloger ces contaminants indésirables. Pour en savoir plus sur ce procédé, vous pouvez commander la documentation concernant l'intoxication par le mercure des plombages offerte au bas de cette page. Toute intoxication se traite de la même manière.

De plus, le nettoyage des intestins et, par ricochet, des cellules du corps est aussi un procédé important de la détoxication. Pour plus d'information, veuillez consulter cette page.

Le site www.metaux-lourds.net vous propose une solution éprouvée à l'élimination des métaux lourds.

 

Laurent L'Écuyer

naturo-hygiénisme, naturopathie, iridologie, thérapie énergétique

***

Google
 
Web www.bioperfection.com

Institut de vie parfaite Accueil                     Retour Page précédente


Institut de vie parfaite

Adresse postale seulement : 2183 Montée du 2e rang, Val-David, Québec, Canada   J0T 2N0

Téléphone : 819-322-7037

Messagerie : info@bioperfection.com

© Institut de vie parfaite 2002

Si désiré, vous pouvez reproduire les pages de ce site en en mentionnant l'origine pourvu que le texte ne soit pas modifié ni élagué.